AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cameron is back ! =D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Impacilla Carpisung
Admin Hypnôtique
Méfiez-vous du Mind Power. 8)
Admin HypnôtiqueMéfiez-vous du Mind Power. 8)
avatar

Nombre de messages : 8881
Age : 24
Date d'inscription : 20/05/2007

Infos cheval
Âge: 7 ans & 5 ans
Relations:

MessageSujet: Cameron is back ! =D   Sam 26 Mar - 19:07

CAMERON <3
Camée-Ron.

Nom : Cameron
Surnom : Ageuh ?
Âge : 4 ... Ou 5 ... Peut-être Six.
Sexe : Femelle. Je crois.
Île que tu veux intégrer : Est ( Nomades )
Histoire : [ Minimum 5 Lignes COMPLETES ]
Prologue
L'histoire
de Cameron est unique. Pas un seul cheval de Wild Horses, ou de toute
autre monde, ne pourra se vanter d'avoir essuyé tant d'épreuves, surtout
en conservant le sourire après avoir vu toute sa vie s'écrouler en
quelques semaines.

Cameron
est née dans le monde des Humains, à l'ouest du continent nord
américain. Les grandes plaines verdoyantes du Wyoming et son soleil
étaient son quotidien. Elle grandit au sein d'un troupeau traditionnel,
avec son chef, ses juments, ses poulains, et ses combats pour le
pouvoir. Tout allait bien pour elle : jeune, jolie et sage, elle ne
s'attirait que des regards bienveillants et faisait la fierté de sa
mère. Son père était, bien sûr, le Dominant, qui couvrait toutes les
juments. Aucun autre étalon n'y était toléré : les jeunes mâles étaient
chassés à leur puberté. Cameron s'épanouissait et se plaisait dans ce
monde simple et paisible, lorsque tout bascula.


Chapitre I - La grande désillusion
Cameron
et toutes ses amies jouaient dans l'eau de la cascade sous une chaleur
estivale. Elles bondissaient et s'éclaboussaient en riant aux larmes,
sous le regard protecteur de leur père, l'étalon dominant, tandis que
leurs mères paissaient tranquillement. Tout allait bien, lorsqu'on
entendit un grand bruit de galopade.


" C'est quoi, ça ? " dit Ollie, une jument brune.
" Raanh ... Si ça se trouve, ce sont des étalons. " fis Cameron.
" Baah, arrête de rêver ! Personne n'ose défier le grrrand maître du Cimmaron ! " dit une autre d'un ton espiègle.

Elles
rièrent de leur bêtise, sans se douter de l'Apocalypse qui arrivait au
grand galop. C'était en effet des chevaux qui chargeaient ainsi à
travers les plaines. Il y avait effectivement parmi eux quelques
étalons, mais aussi des juments et ... des hongres. Sur eux, il y avait
des selles. Sur eux, il y avait des hommes. Il montèrent la petite
colline qui menait au territoire de Jay, le dominant du troupeau de
Cameron, lequel se dressa sur ses postérieurs en hurlant lorsqu'il
aperçut les intrus. Il savait qu'il ne pourrait pas lutter. Il était
seul face à eux tous : il fallait partir.


" Vite ! hurla t-il. Sauvez vous ! Courrez le plus vite possible ! Il faut partir d'içi ! "

Effrayées,
les juments pressèrent leurs poulains et prirent le galop. Les jeunes
juments mirent plus de temps à sortir de l'eau qui les ralentissaient.
Quatre chevaux - quatre étalons - quittèrent le groupe et se dirigèrent
vers eux à toute allure. Cameron fut la dernière à quitter le lit de la
rivière, et lorsqu'elle mis pied à terre, elle tenta de s'échapper le
plus vite possible. Mais déjà, un des chevaux, un puissant quarter horse
à la robe noire, effleurait son flanc. Elle lui décocha une puissante
ruade qui l'atteignit à l'encolure, ce qui eut l'effet dévastateur de le
mettre dans une colère noire : il plaqua les oreilles en arrière et
hurla sa haine avant de redoubler l'allure, tandis que l'Homme sur son
dos faisait tournoyait une longue liane blanche qui sifflait en
déchirant l'air, meurtrissant les délicates oreilles de la jument pie.


" CAMERON !! ATTENTION !! hurla Ollie par dessus son épaule.

Soudain,
surgit de nulle part, Jay percuta l'autre étalon en beuglant comme un
fou. Il le frappa avec tant de violence que l'autre tomba, écrasant son
cavalier, et entraîna le dominant dans sa chute. Il se releva sans
oublier de piétiner l'Homme, et repartit au galop, poussant Cameron pour
l'aider à accélérer. Les trois autres cavaliers s'arrêtèrent pour
rattraper le cheval noir, et lorsque ce fut fait, ils hurlèrent des
paroles incompréhensibles à leurs compagnons qui galopaient devant eux,
et qui semaient la panique dans le troupeau. Deux d'entre eux stoppèrent
leur monture et se dirigèrent vers Jay et sa fille, qui fit un
gigantesque crochet pour les éviter sous les encouragements de Jay.

Soudain,
un bruit gigantesque déchira les oreilles de Cameron, tandis que son
père trébuchait en hurlant. Il roula sur quelques mètres et tenta de se
relever, mais c'était impossible : son postérieur droit était troué à un
endroit, qui laissait un flot de sang se déverser.


" Ne reste pas là ! cria t-il. Sauve ta vie ! Dépêche-toi ! "

Cameron
marqua un temps d'hésitation qui lui fut fatal. Un cavalier arrivait
droit vers elle : elle pivota sur ses postérieurs au moment même où la
liane étrange passa autour de son encolure. Le cheval freina en glissant
sur ses postérieurs : la liane se resserra, lui coupant net la
respiration et la faisant basculer en arrière. Un deuxième cavalier
arriva, et lui en relança une autre. Puis un autre encore. Plus elle
bougeait, plus les lianes se serraient, et moins elle respirait. Un
autre cavalier, monté sur un puissant étalon gris, s'avança vers elle au
pas. Il brandissait un grand tissu noir qu'il montrait délibérément à
la jument apeurée. Immobilisée, Cameron ne put qu'attendre qu'on lui
noue cette chose sur la tête afin de la réduire à l'aveuglement.


Chapitre II - L'Hécatombe

Cameron
ouvrit les yeux. Sa tête lui faisait un mal de chien, et sa gorge
aussi. Une marque rouge encerclait son encolure, là où les cordes
l'avaient pratiquement étranglée. Tout lui revînt une seconde, alors
qu'elle crut avoir perdu la mémoire. Elle se redressa et se mit debout,
paniquée. Où était-elle ? Elle était coincée entre quatre murs blancs.
Une corde lui encerclait tout le visage, passait sur sa tête, sous sa
gorge et autour de son nez. Cette corde était reliée à une autre, passée
autour d'un anneau de fer. Cameron rua : ses jambes frappèrent
violemment l'un des murs. Elle tira sur la corde qui refusa de céder.
Elle hurla : une porte s'ouvrit. Un homme se tenait dans une cour
extérieure et la dévisageait avec un grand sourire.


" Allez, faites-moi descendre ça du camion. Et que ça saute ! "

Des
tas d'Hommes s'approchèrent de Cameron. Elle plaqua les oreilles en
arrière, mais ils étaient si forts qu'elle ne parvînt pas à lutter
longtemps. Cependant, lorsqu'ils la détachèrent, elle remua et bondit
hors du camion. Vite, galoper, loin d'içi, elle était libre ! Affolée
par la corde qui remuait en tous sens, Cameron ne regardait pas où elle
allait. Ca criait de partout, des cordes cinglaient dans le vide, des
chevaux hennissaient bruyamment. Ca puait la peur et la mort. Les Hommes
rabattirent Cameron dans un coin pour l'acculer, la maîtriser, et la
mener vers les écuries.

Ces
écuries n'avaient rien de commun : tout était blanc à l'intérieur. Il y
avait des portes toutes blanches, lumineuses, avec une tête de mort
dessus. Nous n'étions plus dans l'ouest américain. Nous nous trouvions
dans un laboratoire expérimental.

Cameron
fut attachée dans une stalle minuscule où elle ne pouvait pas se
retourner ni bouger. Sa mangeoire était remplie d'une substance marron
infecte et nauséabonde. Epuisée, meurtrie, la pauvre jument terrifiée ne
savait pas quoi faire. Allait-elle mourir ? Elle l'espérait. Tant que
ce cauchemar finissait au plus vite ...


" Cameron ? Cameron, c'est toi ? "

Cette voix ...

" Ollie !! Oh, Ollie ! Mon Dieu, ils t'ont capturée toi aussi ? Mais où es-tu donc ? "
" Juste à côté de toi. Mais n'essaie pas de m'apercevoir, j'ai essayé, on ne peut pas voir à travers ces murs. "
" Tu sais où on es ? "
" Pas du tout. "
" Est-ce que les autres sont içi ? "
" Je ne sais pas ! Ca fait des heures que je les appelle, mais il y a tant de cris içi ... "

C'était
vrai. Cameron remarqua juste à l'instant la clameur horrible qui
régnait dans l'endroit exigüe. Des relants de sueur et de peur la
prirent à la gorge.


" Qu'est-il arrivé à Jay ? "
" Je l'ai vue tomber au moment où ils m'ont attrapée. A mon avis, il doit être içi aussi. "

Soudain,
des sabots claquèrent contre le sol dur. Des hommes entrèrent aussi en
vociférant après la bête qu'ils menaient. Cette même bête leur hurla au
visage d'une voix forte malgré son épuisement.


" Papa ! "
" Cameron ? cria
Jay en s'arrêtant, déclenchant chez les hommes la plus vive colère, qui
se mirent à le frapper à l'aide de cravaches et à le piquer avec des
fourches. Cameron, où es-tu ? "

" Ici ! "
Jay
tenta de se raccrocher à la voix. Insensible à la douleur, il tira sur
ses cordes et tenta de prendre le galop, mais les Hommes le tenaient
fermement, et étaient bien trop nombreux. En se tournant au maximum,
Cameron put apercevoir un bout de couloir lumineux. Soudain, ses yeux
rencontrèrent ceux de son père, qui fut poussé dans une salle dont les
portes s'ouvrirent soudain. Des cris encore plus horribles s'en
échappèrent, et mourrurent lorsqu'elles se refermèrent.


" Papa ! Papa, noon ! "

On
ouvrit la stalle de Cameron, qui recula instantanément. Ollie cria pour
tenter de localiser son amie, qui était elle aussi transportée dans la
salle. A ce moment là, le cauchemar ne faisait que commencer.


Cameron
avait été laissée attachée à une barre en acier pendant quatre jours,
sans boire ni manger. Epuisée, blessée et malade, elle attendait qu'on
l'achève. Ce matin là, un homme la prit par la bride et la mena entre
trois murs gris, et l'attacha à un anneau. Il prit une grande aiguille
dans une boite blanche et la planta dans l'épaule de la jument. Aucune
réaction. Il en prit une autre : même chose. Cameron le dévisagea avec
perplexité. L'homme souria.


" Alors, ma fille ? " fit-il.
Et il lui caressa le chanfrein.
Peut-être que ces hommes n'étaient pas méchants, finalement ? Il y avait certainement une raison rationelle à tout cela ...
Soudain,
de nouvelles portes s'ouvrirent - cet endroit était vraiment
gigantesque ! - et un brancard apparut, poussé par des hommes vêtus de
vestse blanches. Dessus gisait un gigantesque animal à la robe paint
overo.

Jay.
Son
flanc visible était ouvert de partout. On lui avait coupé les oreilles
et arraché les yeux. Il ne restait pratiquement plus rien du noble
dominant du Cimarron, massacré et mutilé pour des raisons obscures.
Aveuglée par la douleur, Cameron se cabra en hurlant son chagrin.
Aussitôt, une meute d'Hommes lui tomba sur le poil. Elle fut transportée
dans un second endroit inondé de lumière, où elle ne voyait rien. Une
force incroyable lui saisit l'antérieur et le postérieur gauche. Elle
bascula violemment et tomba sur le sol dur ; sa tête le heurta
douloureusement. La suite ne serait pas explicable avec de pauvres mots.
Tout ce qu'il y a a rapporter de cette sinistre aventure, c'est que
Cameron reçut des blessures et des douleurs inimaginables.Des piqûres,
des déchirures ... On lui ouvrit la peau, on la recousut négligeamment,
on lui accrocha des anneaux dans les oreilles qui sifflaient des sons
suraigus, on lui arracha des morceaux de sabots à la scie ... Et tant
d'abominables choses encore ...


Chapitre III - L'Enfer

Cameron
avait beaucoup appris. Elle était parfois parquée à côté d'autres
pauvres victimes, avec qui elle échangeait quelques mots. Elle ne savait
pas où était Ollie, ni les autres. Cet endroit était donc un
laboratoire expérimental, où les Hommes effectuaient des tests et des
prélévements sur eux. Ils les tuaient et les disséquaient pour ... on ne
savait pas. Parfois, ils les massacraient juste pour le plaisir. Tout
cela était bien réel. Cameron ne pouvait pas ignorer cet Enfer. Et le
mot qui persistait dans son esprit était ... Pourquoi ? Pourquoi leur
infliger ça à eux, qui ne connaissaient même pas l'Homme ?

Une des victimes, un noble étalon de trait nommé Maringo, lui dit un jour :

"
J'ai passé 15 ans de ma vie à travailler avec les Hommes. Ils étaient
bons et gentils avec moi, ils me respectaient et me rendaient heureux.
Puis un jour, ces Hommes m'ont échangés contre des pièces à un autre
Homme qui travaille içi. Il m'a emmené immédiatement en ce lieu, et
depuis, il me pique tous les jours avec des seringues sans me donner à
manger et m'attache içi, au milieu des autres. Je ne sais pas pourquoi
ils m'ont fait ça ... J'étais pourtant un brave cheval ... "


" Moi, répondis Cameron, je
vivais simplement dans la Nature avec mon troupeau lorsqu'ils sont
arrivés, montés sur d'autres chevaux, et nous ont capturés. Ils ont tué
mon père içi. Il est mort dans d'atroces souffrances ... "


" Par nos Ancêtres ... répondis l'étalon. Puisse le Ciel avoir pitié de notre âme ... "

Les
prières du noble étalon furent vaines. Un jour, on emmena Cameron dans
un bloc opératoire. On la piqua, et elle s'endormit tout de suite. Les
Hommes ouvrirent la tête de Cameron pour y faire leurs maudits tests.
Ces Hommes là, vous l'aurez compris, n'avaient rien de scientifiques.
Ils étaient fous, sadiques et méchants, et se fichaient de la loi. Ils
n'étaient même pas des scientifques, à l'exception des supérieurs, qui
étaient passés du côté obscur. Cette opération aurait pu être fatale à
Cameron, qui se réveilla totalement différente qu'auparavant.

Oui ... Ce jour là, elle avait définitivement tout perdu.

Chapitre IV - Plongeon définitif dans la folie

" Putain Ned, mais qu'est-ce que tu fous ? Enlève-toi de là ! "
" Mais j'ai pas fais exprès ! "
" Rien à foutre ! Son cerveau est foutu maintenant ! "
" Baah, on s'en tape. T'as qu'à la piquer. "
"
On aurait pu avancer bien plus avec cette bête là. Elle était vachement
intéressante. En faisant d'autres prélévements et en les ajoutant aux
anciens, on bouclait le programme ! Et t'as tout foutu en l'air ! Allez,
dégage ! "


Quelle
merde ! Adam savait que Ned était un incapable, mais de là à massacrer
un cerveau ... Fallait le faire. Le plan d'Adam était simple : il avait
vu un reportage sur les OGM à la télé et avait voulu tenter
l'expérience. Pourquoi se tuer à entrainer des chevaux lorsqu'on pouvait
les modifier génétiquement ? En leur ajoutant des gênes de serpent, par
exemple, on les rendait plus souples. Pour le saut, il avait essayé les
gènes du kangourou, mais ce n'était pas appliquable sur les chevaux.
Alors il avait tenté de mélanger plusieurs gènes, selon des calculs
extrêmements complexes, pour créer un " Super Cheval ". Stérile, avec
une durée de vie limitée et qui n'avait certainement rien d'un cheval,
mais qu'il pouvait revendre plusieurs milliards de dollars.

Et ce crétin avait foutu en l'air l'un de ses meilleurs cas !
Adam
arrêta tout de suite l'intervention et referma la tête de la jument à
l'arrache. De toutes façons, qu'est-ce qu'on pouvait en faire,
maintenant ?

Les
" sous fifres " placèrent la jument sur un brancard et la sortirent du
batiment. Ils la transportèrent à l'extérieur, dans une sorte de vieux
charnier, où des corps étaient entreposés avant d'être brûlés vifs. Mais
ça allait attendre demain : le soir tombait, et tout le monde cassait
déjà la croûte. Les internes posèrent le corps et s'en allèrent aussi
sec.


Seulement, Cameron n'était pas morte.
Elle
voyait d'une façon très étrange, ses oreilles bourdonnaient et elle ne
sentait plus rien, mais elle n'était pas morte. Ses cicatrices et ses
trous mal refermés lui donnaient envie de hurler, mais ses cordes
vocales vibraient en silence. Pendant de longues heures, elle resta
immobile au milieu des cadavres, et ne trouva la force de se relever que
bien plus tard, en plein milieu de la nuit. Elle réussit à se dresser
sur ses pattes flageollantes. Ce fut un véritable exploit : Cameron
réussit à quitter l'Enfer, et se perdit dans la fôret.

Le
reste de cette histoire est encore plus incroyable. En marchant au
hasard toute la nuit, Cameron tomba sur une immense étendue d'eau bordée
de sable. La mer. Mais Cameron ne distinguait rien, ne sentait rien,
n'entendait rien : elle ne ressentit même pas la morsure glacée de l'eau
lorsqu'elle y entra. Elle marcha, et marcha encore, jusqu'à ne plus
avoir pied, et à couler comme une pierre.


Chapitre V - Libérée

Cameron
ne ressent rien. Elle se noit. Elle est entrainée vers le sol à toute
allure. Au moment où elle croit se heurter à lui, elle continue de
descendre. C'est comme si elle est aspirée par les entrailles de la
Terre. Elle ne se noit pas, elle continue de couler. Mais jusqu'où ?

Ses
poumons endoloris cherchent l'oxygène. Elle a le réflexe de fermer les
yeux et la bouche, mais l'eau entre pas ses naseaux. De l'air ! Sa chute
prend de la vitesse à chaque seconde, à chaque mouvement, mais elle ne
sort pas de l'eau. De l'air ! Sa chute se stabilise, ralentit, elle
s'immobilise. Elle agite ses jambes pour essayer de remonter. De l'air,
par pitié ! Soudain, sa tête déchire la surface : elle prend une immense
goulée d'air, avale l'oxygène pour reprendre son souffle. Exténuée,
elle nage à l'aveuglette jusqu'au bord, où elle s'effondre,
inconsciente.


La jument pie ouvre les yeux.
Le
soleil brille dans un ciel sans nuage. Des arbres très hauts, au tronc
très fin, offrent de rares coins d'ombre. Il y a du sable partout, et de
l'eau salée derrière elle. Les vagues mourrantes lui mouillent ses
jambes postérieures.

Cameron
se relève. Sa tête la fait énormément souffrir, elle veut pleurer, mais
elle rit aux larmes au lieu de cela. Tout est inversé dans son esprit.
Elle ne capte plus rien du tout. Elle a tout oublié de sa vie passée.
Tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle vient de traverser les Enfers, et
qu'elle vient de déboucher sur le Paradis. Elle a tout, tout oublié,
jusqu'à sa famille, jusqu'à son prénom. Folle. Amnésique.

Sur Wild Horses, elle a réapprit à vivre au sein du Troupeau de Cérès. Elle s'est liée à une jument nommée Dreamy Nightmare, disparue aujourd'hui, ainsi qu'à un étalon nommé Galaad. Avec eux, elle a apprit à redevenir à peu près normale : elle s'exprime avec beaucoup plus de facilité qu'avant, mais conserve un net décalage avec les autres chevaux.
Caractère : [ Minimum 2 Lignes ]
Aujourd'hui, Cameron est
totalement folle. Elle n'a plus aucun repère. Mais ne vous apitoyez pas !
Malgré ses douleurs corporelles, qui finiront bien par s'estomper un
jour, Cameron est aujourd'hui complètement décalée. Elle passe son temps
à exploser de rire pour n'importe quoi, même pour ce qui n'est pas
drôle du tout. Un caillou qui roule ou une feuille qui tombe suffit à
lui faire péter une durite. Dès qu'elle voit quelqu'un, elle se rue à sa
poursuite pour le découvrir. Elle adore discuter, même si elle a un peu
de mal aujourd'hui à faire des phrases normales et parler d'un débit
normal. Faire le mal est exclu chez elle, elle ne sait même plus ce que
c'est. Son esprit à mis tout ce qui fait mal de côté pour laisser la
place au bien-être tant mérité.
Pour faire bref, elle a beau être totalement aliénée, folle, débile, elle reste une jument !
Aime
: [ 4 choses ] Cameron ne sait pas exactement ce qu'elle aime et ce
qu'elle n'aime pas, étant donné qu'elle a perdu la raison. Toutefois,
avant son passage aux Enfers, elle adorait courir, rigoler, bien manger
et dormir longtemps, et se dorer la pillule au soleil.
Aime pas
: [ 4 choses ] Elle déteste ... souffrir. Elle sait aussi quelque
déteste une espèce, mais elle ne sait plus qui, ni à quoi elle
ressemble. Elle sait que c'est à cause d'eux qu'elle a mal jour et nuit.
Elle n'aime pas la nuit, qui l'oppresse et lui fait peur. Et elle
n'aime pas non plus les cris, qui lui font penser à quelque chose
qu'elle a subit, mais elle ne sait plus exactement quoi.

Comment as-tu connu WH ? Me rappelle pas, c'trop loin.
Par un membre ? [Si oui, dit son pseudo]Non.
As-tu bien lus le règlement ? Non bien sûr.
Donne une preuve : [Ok By Absolute Heelys ]



_________________
I M P A C I L L A ♥ C A R P I S U N G
Can you feel it ? It's all around ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cameron is back ! =D   Sam 26 Mar - 19:18

Bienvenue à ce nouveau personnage, une belle histoire qui promet de beau RP ; )
Validée.
Revenir en haut Aller en bas
Nashoba
Admin du Losty
A l'abordaaaaage !
Admin du Losty A l'abordaaaaage !
avatar

Nombre de messages : 2074
Age : 22
Date d'inscription : 30/01/2010

Infos cheval
Âge: 2 ans.
Relations:

MessageSujet: Re: Cameron is back ! =D   Sam 26 Mar - 19:19

Ouais, Camerooooon Yeah I'm fruuiiiiiiit !! *_*

_________________
N A S H O B A

And I will raise among the others.

INCOMING.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mu-nia.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cameron is back ! =D   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cameron is back ! =D
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Horses  :: » Commencer à jouer « :: » Présentations :: » Présentations acceptées-
Sauter vers: