AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Olórin (:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Olórin (:   Dim 31 Oct - 15:07

    Nom : Olórin
    Surnom : A vous de lui en trouver un
    Âge : 6 ans
    Sexe : Etalon
    Troupeau que tu veux intégrer : Sedna
    Histoire :

    Tout commenca il y a 6 ans de cela, lorsque la magnifique ... mit bas de son second poulain dont le père n'était autre que ... à qui elle était restée fidèle durant les trois années qui séparait la naissance d'Olorin de celle de son aîné, Moordenaar. A peine avait-il ouvert les yeux que déjà, le jeune mâle attirait tous les regards. Contrairement à son grand frère qui possédait une robe sombre - ce qui était très mal vu dans leur troupeau - et une carrure imposante qui lui valurent sa réputation de démon - c'est également pour ces raisons qu'il fut chassé peu de temps après -, Olorin quant à lui, avait bénéficié de tous les atouts physique qui le firent rapidement voir comme l'Elu, le prochain mâle qui allait prendre le pouvoir suite au décès du Meneur. Personne n'était insensible au charme que lui apportait ses yeux bleus et expressifs. Il avait toutes les pouliches à ses pieds et tous les poulains désiraient se lier d'amitié avec lui, soit pour s'attirer ses faveurs lorsqu'il décrocherait le titre de Dominant, soit pour se rapprocher des jolies demoiselles qu'ils convoitaient mais qui elles, ne jurait que par Olorin. En réalité, il n'avait aucun ami sur qui compter. Lassé de sa popularité et de cette meute de pseudo amis qui le suivaient en permanence, le jeune mâle prit du recul et écarta momentanémenent la vie du troupeau de sa vie, se repliant vers le seul sur qui il pensait pouvoir compter : son frère. Mais comme il aurait dû s'y attendre, celui-ci était vert de jalousie et rien que la présence de l'idole du troupeau que les autres avait fait de lui le répugnait. Ainsi, le jeune pie fut même repoussé par sa propre famille. Tout ce qui lui restait, c'était son père qui nourrissait de grands espoirs pour lui et qui avait foi en son destin. Celui qui était à l'origine de toute cette mascarade. Se disant que devenir ce que les autres voyaient en lui était la dernière chose qui lui restait à faire, Olorin commenca à suivre des entraînements qui firent de lui un combattant redoutable, ce qui renforca un peu plus la fierté que le troupeau lui portait. Mais malgré ça, l'étalon n'était pas heureux. Il avait tout : la puissance, la force, la gloire. Mais il ne voulait pas de tout ça. Ce qu'il voulait, c'était des vrais amis, connaître le bonheur que cela faisait d'être aimé pour ce qu'on est vraiment et non pas pour ce que l'on est supposé être. Les membres du troupeau passaient leurs journées à le complimenter. Les femelles, en grandissant, tentaient de s'attirer ses charmes et d'obtenir une de ses descendances. Olorin ne cédait pas à leur manège et se contentait de les envoyer gentiment sur les roses jusqu'à ce qu'elles reviennent à l'attaque. Malgré ça, il essayait de ne pas prendre la grosse tête et de rester fidèle à lui même. Mais le pouvoir ne tarda pas à lui monter à la tête. Lassé de devoir sans cesse rejeter l'image du modèle que l'on faisait de lui, il finit par se dire qu'au plus vite il serait enfin Dominant, au plus vite on lui ficherait la paix pour de bon. Son père se faisait vieux et ne tarderait pas à rendre l'âme. Et aussi cruel que cela puisse paraître, le pie se réjouissait qu'il pousse son dernier souffle car c'était de sa faute s'il s'était retrouvé dans une pareille situation et seule sa mort pourrait l'en tirer. Entre temps, son frère avait été banni avec pour seul argument, sa robe sombre et son allure de Diable. Mais au fond de lui, Olorin savait que c'était son Père qui avait ordonné l'exil de son aîné et ce, uniquement parce qu'il était jaloux de la star du troupeau. Olorin avait toujours pris son frère comme modèle, malgré la haine qu'il ressentait chez celui-ci à chaque fois qu'il était dans les parages. Il trouvait que le sort de son frère était injuste. Sa jalousie était entièrement justifiée et toute personne normale aurait réagi de la même manière, à sa place. Suite à cet événement, une colère sourde envers les siens se mit à gronder aux oreilles du pie. Il se renferma sur lui même, refusant tout contact avec l'extérieur. Il en avait plus qu'assez de cette vie. Si seulement il pouvait refiler sa place à quelqu'un d'autre qui la mériterait plus que lui, comme son frère qui ne s'était jamais plaint de lui oralement, par exemple. Il se montrait de plus en plus violent envers ses admirateurs, tentant de les repousser par la force vu que c'était la seule chose qui semblait marcher avec eux. Et cette résistance porta ses fruits. Les juments à part quelques unes plus tenaces que les autres finir par le laisser tranquille et les étalons se mirent à le détester sous prétexte qu'il abusait de son pouvoir. Mais il se fichait pas mal de la façon dont le voyait les autres. Tout ce qui l'importait, c'était qu'il pouvait enfin vivre comme bon lui semblait. La Grande Faucheuse finit par cueillir la vie de l'actuel Dominant et ce fut une véritable polémique lorsqu'Olorin monta enfin sur le trône. Tout le cinéma qu'il avait réussi à exclure de sa vie recommenca, ce qui réussit à le plonger dans une profonde dépression. Il n'avaits plus goût en rien et ni aucun but dans la vie. Il devint une véritable larve, laissant les décisions concernant son troupeau aux mains du peuple et priant pour que, suite à son inactivité, un autre mâle soit élu à sa place. Mais rien de tout cela n'arriva.
    Le jour où il croisa son frère fut pour lui comme un cadeau du ciel. Mais Moordenaar semblait voir ça d'un autre oeil. Alors qu'Olorin s'élançait au galop vers lui, hennissant de joie, pensant avoir trouvé son sauveur qui le libérerait de toutes ses responsabilités, le grand frison lui, profita de l'inattention de son ancien troupeau pour les massacrer jusqu'au dernier. Gardant le meilleur pour la fin, Moordenaar fit face à son jeune frère encore sous le choc et incapable de réagir. Refusant de se défendre, il laissa les sabots de son aîné percuter son crâne sans broncher, voyant cet ultime geste comme une libération.
    Malheureusemen pour lui, il se réveilla quelques jours plus tard, affamé et désséché jusqu'aux os, des vautours plânant autour de son corps que la vie semblait avoir abandonné en poussant des cris sinistres. L'étalon se releva pour admirer le tapis de cadavre qui s'étendait sous ses pieds. Et c'est là qu'il se rendit à l'évidence. Son frère avait donné un but à sa vie en lui enlevant tout ce qui lui restait : celui de venger son troupeau avant que leurs âmes puissent reposer en paix. C'est ainsi que l'admiration qu'il portait à son frère se transforma en haine. Son seul désir était celui de le retrouver pour lui faire payer le prix de ses actes. Le prix de sa vie faisait le poids contre celles de tous ces innocents qu'il avait cruellement assassiné. C'est dans ce but qu'Olorin émigra sur les terres de Wild Horses, complétement perdu et livré à lui même. Finalement, il avait eu la vie dont il avait jadis tant rêvé et cela, dans des circonstances auxquelles il ne s'attendait pas.


    Caractère :

    En ce qui concerne son caractère, Olorin a tout d'un vieil étalon. Il faut faire monts et merveilles pour lui arracher ne serait ce qu'un sourire. Le mâle est très réservé et ne parle uniquement aux personnes qu'ils jugent intéressantes. Cependant, il n'est pas réellement mauvais. Un fois que vous réussisez à piquer son attention, l'étalon renfermé qu'il est se transforme en grand bavard. Il ne dévoile que très peu de détails sur sa vie passée, ayant fait une croix sur celle-ci. C'est une sorte de bon Samaritain qui apportera son aide aux démunis. Il ne supporte pas les injustices et bataille fermement contre celles-ci.
    Sa solitude prolongée a fait de l'a enorgueilli. Il a également tendance à fuir les problèmes plutôt que de les affronter.
    Sinon, une fois que vous vous êtes attirés ses faveurs, on peut dire qu'Olorin est un épicurien. Il aime rire et faire des farces à ses proches. Par contre, en présence de son frère, c'est tout le contraire. Un vrai fauve prêt à attaquer au mondre moment.Pour le reste, c'est à découvrir au fil du RP.

    Aime : Les juments et leurs chaleurs, passion qu'il s'est découverte durant sa vie de solitaire car les femelles sont les seules à lui apporter un peu de plaisir - la tranquilité - le silence - Que justice soit faite
    Aime pas : Son frère - Qu'on le prenne pour ce qu'il n'est pas - Qu'on le sousestime - Qu'on se croie supérieur à lui
    Comment as-tu connu WH ? Topsite
    Par un membre ? [Si oui, dit son pseudo]
    As-tu bien lus le règlement ? Oui
    Donne une preuve :OK by Charlie


Dernière édition par « Galaad » le Dim 31 Oct - 19:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Olórin (:   Dim 31 Oct - 15:13

    DP pour que vous puissiez voir la signature Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 
Olórin (:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Horses  :: » Commencer à jouer « :: » Présentations :: » Présentations acceptées-
Sauter vers: